Délia
Zufferey

Nymphe, se revêtant toujours
de ce qui la dénude,
que ton corps s’exalte pour
l’onde ronde et rude.

Sans repos tu changes d’habit,
Même de chevelure ;
derrière tant de fuite, ta vie
reste présence pure.

Rainer Maria Rilke, Petite cascade 1,
Les quatrains valaisans